Now Reading
Vanuatu
Vanuatu-Océanie-ile du Pacifique

RECETTES


La recette du bortsch, la célèbre soupe ukrainienne

Recette du Bortsch

Comme vous le savez, le berceau du bortsch (russe : борщ, ukrainien : борч, polonais : barszcz) est l’Ukraine et les régions du sud de la Russie. Mais ils ne le cuisinent pas seulement là-bas, c’est aussi le premier plat préféré en Biélorussie, en Lituanie, en Pologne, en Bulgarie et en Moldavie.

Il est préparé à partir d’un grand nombre de légumes et de viande. Dans certains cas, des champignons et des haricots sont également ajoutés. Mais le principal produit qui le caractérise est bien sûr la betterave. C’est elle qui rend sa couleur rouge, saturée et donne au bouillon un goût sucré caractéristique.

Dans différentes régions de Russie, et plus encore en Ukraine, il est préparé de différentes manières. Par conséquent, il existe déjà de nombreuses recettes pour sa préparation. Et cela suggère que ce premier plat est très respecté, et pour beaucoup, c’est généralement le plus délicieux et le préféré des premiers plats.

Aujourd’hui, je veux attirer votre attention sur les recettes ukrainiennes et russes. Pour que ceux qui l’aiment puissent le cuisiner le plus souvent possible, et en même temps ne pas se répéter !

Ingrédients :

Nous aurons besoin:

  • 1 kg viande de bœuf à l’os (vous pouvez ajouter un peu de porc)
  • 250-300 g de chou
  • 2 carottes
  • 50 gr de persil ou racine de panais
  • 3 pommes de terre
  • 3 betteraves moyennes
  • 2 tomates (vous pouvez opter pour la tomate concentrée ou encore de la sauce tomate)
  • 2 oignons
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron (ou vinaigre 3% )
  • 1 cuillère à soupe farine
  • 1 cuillère à café de sucre
  • sel, poivre noir moulu (au goût)
  • herbes séchées – au goût
  • feuille de laurier
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de beurre
  • Aneth frais, persil, oignon vert, ail (pour saupoudrer)
  • 2 cuillères à soupe crème sure (pour servir)

Préparation :

Etape 1 : la préparation du bouillon

Pour préparer un délicieux bouillon riche, assurez-vous de prendre de la viande sur l’os. Si l’os est le cerveau, alors ce sera tout simplement merveilleux. Vous pouvez également mettre un os en sucre. La différence réside dans le fait que la moelle contient le cerveau et que l’os de sucre contient du cartilage et du tissu conjonctif. Les deux donnent un bouillon merveilleux et rendent le plat particulièrement savoureux. Un mixte entre bœuf et porc sera simplement divin.

Comment faire cuire la viande :

il y a deux options. Je vais les décrire tous les deux, et vous choisissez celui qui vous convient le plus.

  • 1ière option. La viande doit être lavée, mise dans une casserole. Rajoutez-y de l’eau pour qu’elle ne soit que légèrement couverte, mettez à bouillir. Pendant toute la durée de l’ébullition, de la mousse apparaîtra, il faudra l’enlever constamment. Attendez 3-4 minutes. Ensuite, sortez la viande et versez l’eau. Placez à nouveau la viande dans une casserole et rajoutez-y de l’eau. Environ un volume de 2,5 litres. Laissez cuire !
  • 2ième option. La viande doit être lavée, mise dans une casserole. Rajoutez-y immédiatement 2,5 litres. Mettez sur le feu. Dès que l’eau se mettra à bouillir, jetez une pincée de sel dans la casserole d’eau, toute la mousse flottera et il sera plus facile de l’enlever.

La transparence du bouillon fini dépend du soin avec lequel vous retirez la mousse. Par conséquent, cette étape ne peut être ignorée. C’est très important tant pour le goût que pour la couleur du futur plat.

Si vous avez raté le moment et que la mousse s’est déjà transformée en flocons et que le bouillon a été cuit pendant au moins 10 minutes, vous ne devez pas verser le bouillon. Il suffit de le filtrer à travers une étamine.

Dès que l’eau avec la viande bout (dans les deux cas), le feu doit être réduit au minimum et la viande doit être préparée jusqu’à ce qu’elle soit complètement cuite. Moi je le fais cuire jusqu’à ce que la viande commence à s’éloigner complètement de l’os.

Dès que la viande est prête, vous devez la sortir de la casserole et filtrer le bouillon afin qu’il ne reste plus de petits os.

Ensuite, coupez la viande en morceaux et remettez-la dans le bouillon, portez-la à ébullition et vous pouvez ajouter tous les autres ingrédients lentement.

En attendant, la cuisson de votre viande, vous pouvez couper et préparer tous les légumes.

Etape 2 : la préparation des légumes

  • Coupez l’oignon en cubes ou en fines demi-anneaux.
  • Râpez les carottes et le persil (ou la racine de panais), ou coupez-les en fines lanières.
  • Faites chauffer l’huile végétale dans une poêle et faites-y revenir légèrement l’oignon. Dès que l’oignon commence à rougir légèrement, versez un demi-verre d’eau bouillie dans la casserole, puis faites mijoter l’oignon jusqu’à ce que l’eau s’évapore. L’oignon deviendra translucide et ne se retrouvera pas dans la soupe.
  • Ajoutez les carottes et la racine de panais ou le persil, faites-les revenir avec les oignons pendant 3-4 minutes, si râpés. Ou un peu plus longtemps s’ils ont été découpé en lanières. Les carottes dans les deux cas devraient ramollir légèrement.
  • Ajouter le sucre et la farine, mélanger. La farine donnera un léger goût de noisette à la torréfaction, et le sucre caramélisera légèrement les carottes. Cependant, le sucre peut également être ajouté aux betteraves.
  • Ajouter un morceau de beurre. Si vous avez du ghee, il est préférable de faire sauter des légumes dessus. Mais sinon, ajoutez simplement un morceau de beurre, la soupe aura un arôme et un goût très agréables.
  • Vous pouvez également ajouter des herbes séchées – aneth, persil. Cuire à la vapeur pendant 3-4 minutes, puis éteindre le feu et laisser reposer un moment.
  • Coupez le choux le plus finement possible, il sera plus savoureux et, en plus, il cuira plus rapidement. Après tout, vous savez que les légumes ne doivent pas être cuits trop longtemps, afin qu’il n’y ait pas de perte de vitamines.
  • Émincer l’ail. Pour cela, écrasez-le avec le dos d’un couteau sur la planche. Et ensuite hacher finement.

NB : Ne pas découper les pommes de terre tout de suite afin d’éviter qu’elles noircissent. Épluchez-le et mettez-le dans l’eau, quand il sera temps de l’envoyer au bouillon, nous le couperons.

Etape 3 : la préparation des betteraves

  • Les betteraves peuvent être préparées dans l’une des quatre options, que je vous proposerai un peu plus tard. Il doit être soit bouilli, soit frit, soit cuit au four, soit coupé frais (détails ci-dessous, dans un paragraphe spécial).
  • J’ai décidé de couper les betteraves en fines lanières. Pressez le jus de citron dessus (vous pouvez y verser du vinaigre) et les faire frire dans l’huile restante.
  • Ajouter le concentré de tomate ou la sauce tomate. Ou vous pouvez ajouter les tomates fraîches. Pour cela, vous devez faire une incision en forme de croix dessus, verser de l’eau bouillante dessus pendant 4-5 minutes, retirer la peau et la couper en petits cubes.

Etape 4 : la préparation de la soupe « Bortsch »

Une fois le bouillon prêt, la viande est retirée de l’os, coupée et renvoyée au bouillon. N’oubliez pas de filtrer le bouillon afin qu’il ne reste plus de petits os.

Voir aussi
pub anglais-restaurant-cuisine anglaise-yorkshire-London- ale-pie
  • Rajoutez le chou au bouillon et laissez cuire pendant 15 minutes. Ajoutez ensuite les pommes de terre.

NB : Si le chou est précoce, avec des feuilles fines et délicates, mettez les pommes de terre et le chou en même temps. Les pommes de terre peuvent être coupées en petites lanières ou en cubes.

  • Faire bouillir pendant 15 minutes, puis ajouter les carottes rôties, les oignons et les racines blanches, porter à ébullition. Faire bouillir 5 minutes.
  • Ajouter les betteraves, l’ail émincé et la feuille de laurier. Cuire pendant 5 minutes, ajouter du poivre noir moulu au goût et cuire encore 2 minutes. En plus de l’ajout de légumes, vous devrez saler le bouillon au début de sa cuisson. Dans les premières recettes, cela n’était pas conseillé, car le sel pouvait extraire tout le jus de la viande, et la viande devenait dure et insipide.
  • Éteignez le feu, ajoutez des herbes fraîches et couvrez hermétiquement.
  • Laisser infuser 15-20 minutes.

Etape 5 : dressage

Servez votre soupe dans des assiettes, saupoudrez d’aneth frais et assaisonnez avec de la crème fraîche !

смачного !

Comment faire cuire le bortsch avec des betteraves pour qu’il soit rouge ?


La première chose est de bien choisir des betteraves bourguignonnes mûres. Si les betteraves sont rouges, le bortsch ne se révélera pas d’une riche couleur bordeaux.

Coupez les betteraves en fines lanières et faire mijoter dans un peu d’huile avec de la tomate et du vinaigre. Pour une casserole de trois litres et environ 1 à 2 betteraves, il suffit d’ajouter 1 cuillère à café de vinaigre à 9% ou 1 cuillère à soupe à 3%. La pâte de tomate contient également de l’acide, et cela aidera également à garder les betteraves sombres et le bouillon brillant et beau.

Les variantes du bortsch

La recette du bortsch est qualifiée de plat national de l’Ukraine, bien qu’en fait elle soit originaire de Pologne. Il en existe différentes variétés. Dans la cuisine d’Europe de l’Est, le bortsch est souvent servie en entrée ou en accompagnement. Par conséquent, cette soupe peut se consommer chaude ou froide.

En Ukraine, la recette la plus populaire est celle avec la viande de porc. Par contre on remplacer le porc par le bœuf, ou du poulet. 

Quel accompagnement avec le bortsch ?

Le bortsch est une soupe complète à elle seule ! Mais elle peut être accompagné des œufs durs, de la crème sure (smetana), ou tranches de pain de seigle !

Bonus : Cette recette devrait être une occasion de rappeler que la Russie et l’Ukraine sont des pays frères. Les Délices Du Bout du Monde préconise les pourparlers plutôt que le langage des armes !

3 idées gourmandes avec l’halloumi

halloumi 3 idées gourmandes

L’halloumi est un fromage à pâte filée, originaire de l’île de Chypre, fabriqué avec un mélange de lait de brebis et de lait de chèvre. On en trouve aussi dans le commerce préparé à base de lait de vache.

Quel est ce fromage qui ne fond pas ?

Le secret du halloumi réside dans sa fabrication. Il ne fond pas à la cuisson parce que le caillé a été chauffé avant d’être pressé dans sa forme finale. Le lait est tiédi puis la présure est ajoutée.

Une fois le caillé formé, il est séparé en petit morceaux de la taille d’une grosse noix et légèrement brassé. Le caillé est soutiré et placé dans une toile d’égouttage ou une table de pré-pressage munie de grille de désérumage (grâce à un enzyme nommé présure que le fromage halloumi ne fond pas, même sous la température élevée d’un barbecue)

Quel goût peut bien avoir le Halloumi ?

Bien que la saveur de l’halloumi soit salé et piquante avec une texture élastique ; les sucres qu’il contient caramélisent à l’extérieur lorsqu’on le cuit et ça lui donnent un agréable goût d’oignon sucré. Sa texture est souple, élastique et caoutchouteuse. La saveur de l’halloumi varie selon les saisons et le type de lait employé.

Comment se mange l’Halloumi ?

Il peut se manger sous toutes les formes. Froid ou chaud, cru, cuit ou simplement grillé. À Chypre, on n’échappera pas à son association avec la pastèque fraîche. Les gourmands le feront juste griller avec un filet de miel de thym pour lui donner un goût caramélisé.

1- Burger façon halloumi

Ingrédients

  • 200g de fromage halloumi
  • 4 pains à burger
  • 3 tomates
  • Laitue
  • 1 oignon rouge
  • Thym
  • 1 pot de yaourt grec
  • 3 cuillère à café de menthe finement hachée
  • Sel, poivre, 1 filet d’huile d’olive

Préparation :

Etape 1 : Faites griller votre halloumi selon votre goût (au barbecue ou à la poêle). N’oubliez pas de les assaisonner avec le sel et le poivre avant de les griller.

Etape 2 : Coupez les tomates et l’oignons en tranche

Etape 3 : Montage disposez vos légumes, laitue, thym et halloumi dans le pain, refermez et dégustez !

Pour la sauce : dans un bol, mélangez le yaourt grec et la menthe.

2- Halloumi grillé au four

Ingrédients

  • 200 g de fromage halloumi (dans l’idéal de chèvre et de brebis, dans les épiceries orientales, certaines épiceries fines et sur le net)
  • huile d’olive vierge extra (grecque ou cypriote)
  • herbes : origan, romarin…

Préparation : Pour 4 personnes

Etape 1 : Préchauffer le four à 190°C (chaleur tournante) ou 200°C (statique).

Etape 2 : Tapisser un moule en métal ou une plaque de papier cuisson.

Etape 3 : Couper l’halloumi en tranches ou en dés plus ou moins de mêmes dimensions. Le poser sur le moule, saupoudrer d’herbes et verser un filet d’huile. L’enrober et enfourner pendant une dizaine de minutes, le temps qu’il colore.

Facile et rapide pour un résultat surprenant !!!

Conseils :

– Conservation : il est délicieux chaud, mais ainsi grillé l’halloumi se conserve bien deux jours. Si besoin faites-le légèrement réchauffer avant de l’utiliser

Aromates : il en faudrait des méditerranéens comme l’origan mais à vous de voir (le thym va très bien aussi). Sachez qu’ils ont quand même tendance à brûler faites donc attention à bien les enrober d’huile. Après cuisson vous pouvez ajouter de la menthe ciselée, très bon.

Cuisson : elle dépend des fours (plus ou moins chauds ou performants) mais aussi des goûts personnels. Plus c’est cuit plus la saveur est concentrée (c’est aussi plus salée) et le pourtour un peu croustillant. Moins cuit c’est plus fondant. À vous d’adapter.

Vous pouvez aussi très bien le frire ou le sauter dans un poêle très chaude (et de qualité) sans matière grasse et faire attention à bien le retourner quand il se détache (autrement tout colle). Ou bien optez aussi pour le grill ou plancha.

– Comme l’utiliser : le servir dans une salade, sur une soupe, avec des pâtes, des légumes sautés, râpé dans une quiche (même si c’est dommage, on le sent moins), sur des pâtes…

3- Salade du soleil

Ingrédients

  • 100 g de roquette
  • 2 petites grappes de tomates cerise
  • 1 plant de basilic
  • 100 g de mélange d’olives
  • 200 g de halloumi (fromage chypriote)
  • 30 g de lardon fumé (facultatif)
  • 15 g de parmesan (facultatif)

Préparation : 4 personnes

Voir aussi
Hafelslag op brood Pays-Bas-toasts aux vermicelles en chocolat

Etape 1 : Préchauffer le four à 200°C

Etape 2 : Eponger le halloumi et coupez-le en tranche de +/- 1 cm.

Etape 3 : Effeuillez le basilic.

Etape 4 : Mettez les tomates cerises dans un plat à four de votre choix et aspergez-les de vinaigre balsamique et de c. à soupe d’huile olive. Agrémentez de sel et de poivre noir.

Etape 5 : Laisser cuire +/- 15 minutes au four préchauffé.

Etape 6 : Dans le même temps fait chauffer 2 c. à soupe d’huile d’olive dans une poêle et cuisez-y le halloumi 3 à 4 minutes jusqu’à ce qu’il soit bien doré.

Pour la présentation dans l’assiette : Dressez un nid de roquette et répartissez-y les tomates et le halloumi grillés. Garnissez avec les olives et les feuilles de basilic. Servez-en entrée avec un morceau de pain.

Avec cette recette vous aurez plein d’étoile dans vos yeux…ces mêmes étoiles qui illuminent l’île de Chypre un soir d’été…dégusté et vous verrez.

Kalí óreksi !

A découvrir aussi : Aubergines à la parmesan (rapide et facile) à déguster un soir d’été en famille !

L'halloumi est fromage de Chypre qui se cuit mais ne fond pas grâce à sa texture unique.

Aubergines à la parmesan (facile et rapide) à déguster un soir d’été en famille !

aubergines à la parmesan

Les aubergines à la parmesan sont un plat italien classique que l’on peut déguster en famille ou entre amis. Cette recette consiste en des aubergines grillées, puis marinées dans du sel, pressées et frites jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes, avant d’être garnies de fromage et cuites au four avec de la sauce tomate.

Historique de l’aubergine parmesane (Parmigiana d’aubergines) 

Les aubergines à la parmesan font parti des plats classiques de la cuisine italienne, mais ses origines sont disputées entre trois régions, la Sicile, la Campanie (en raison de la mozzarella et du trio de tomates, chevaux surira basilic) et l’Émilie-Romagne.

Et comme bon nombre de recettes ayant traversées le temps difficile d’être fixé.

Par contre, l’aubergine, « melanzana » en italien, a fait sa première apparition dans les régions du sud de l’Italie, à savoir en Sicile, en Calabre et à Naples, dans les années 1400. Ensuite, elle a été introduite dans les régions du nord, à Parme, entre autres, vers les années 1500.

Quels accompagnements pour l’aubergine à la parmesan ?

Vous vous demandez quoi faire avec des aubergines au parmesan ?

Déjà il faut savoir que ce plat se mange à toute les températures, chaud – tiède voir même froid.

Chaudes, les aubergines à la parmesan peuvent être servi en accompagnement de viandes ou de poissons. Tiède en sandwich sur des baguettes croustillantes, ou encore servi froid à l’apéro ! Et bien évidemment vous pouvez les accompagner avec des pâtes (tagliatelles fraîche). Voir aussi avec des haricots verts, des asperges, une salade, etc..

Rappelons que les aubergines à la parmesan peuvent aussi être servies en entrée !

Conservation : L’aubergine à la parmesan se conserve un jour ou deux à température ambiante, couverte (ou au frais s’il fait chaud). Il donne les meilleurs résultats quelques heures ou le lendemain, lorsque toutes les saveurs ont eu le temps de se diffuser. Réchauffez légèrement pour permettre au fromage de fondre à nouveau avant de servir. S’il vous semble un peu sec, ajoutez un peu de lait avant d’enfourner.

Recette d’aubergines à la parmesan (facile et rapide) à déguster un soir d’été en famille !

Comme toujours, vous retrouvez un nombre important de variante à base d’aubergine à la parmesane. La recette que nous vous proposons est celle dite « classique ».

Ingrédients

  • 2-3 aubergines moyennes longues et fermes (700 g environ)
  • 700 g tomates concassées en boîte ou coulis
  • 300 g mozzarella (fior di latte ou de bufflonne) bien égoutée
  • 100 g parmesan
  • 1 gousse ail
  • 1-2 piments oiseau
  • Feuilles basilic
  • 3 œufs
  • Farine
  • Huile de friture (arachide…)
  • Huile d’olive vierge extra
  • Sel
  • Poivre

Préparation : Pour 4/5 personnes

Etape 1 : Laver les aubergines et retirer le pédoncule. Les couper en tranches longues ou en rondelles de 1/2 cm (les deux passent!). Les poser dans un saladier par couches en salant avec du gros sel. Poser une assiette dessus et laisser dégorger pendant 35 minutes. Rincer rapidement les aubergines et les essuyer avec du papier absorbant.

Etape 2 : Dans une poêle chaude faire revenir la gousse d’ail coupée en quatre avec le piment et 5 cuillères à soupe d’huile d’olive. Ajouter la pulpe de tomates, du sel, sept à huit feuilles de basilic et laisser mitonner un quart d’heure environ. La sauce doit légèrement s’épaissir mais pas trop.

Etape 3 : Verser de la farine dans une assiette plate de préférence. Fouetter les œufs dans une assiette creuse.

Etape 4 : Dans une sauteuse, faire bien chauffer l’huile de friture. Faire le test avec un petit morceau d’oignon : il doit remonter immédiatement à la surface et il doit dorer rapidement.

Etape 5 : Appliquer les aubergines dans la farine de chaque côté puis les plonger dans l’œuf. Conseil : faites par étape un tiers de la quantité à la fois, continuer quand les premières aubergines sont en train de frire.

Voir aussi
recette scones anglais facile

Etape 6 : Plonger peu d’aubergines à la fois (un tiers environ) dans le bain de friture et laisser dorer quelques minutes de tous les côtés. Procéder avec un feu moyen (le tout doit frémir sans fumer) et utiliser des gants (pour prévenir d’éventuelles brûlures dues à l’huile chaude).

Etape 7 : Retirer les aubergines avec une écumoire et les poser sur du papier absorbant. Saler. Procéder de même avec le reste des aubergines.

Etape 8 : Préchauffer le four à 190°C. Prendre un moule en métal, en céramique ou en pyrex (les cuissons seront un peu différentes, en fonction des types de support pour cuire). De préférence servez vous d’un moule rectangulaire de 30 cm de long .

Etape 9 : Procéder au montage de la parmigiana : un filet d’huile d’olive (cela permet d’éviter que ça colle sur le fond mais aussi d’assaisonner mieux), de la sauce tomate, des aubergines, la mozzarella en morceaux et un tiers du parmesan râpé. Reprendre la même opération mais dans l’autre sens (sens contraire à la couche précédente). Continuez comme ça jusqu’à épuisement des ingrédients mais en terminant par de la sauce tomate et du parmesan.

Etape 10 : Verser un filet d’huile d’olive et enfourner pendant 20 minutes : le dessus doit gratiner et il doit se former une petite sauce rendant le tout fondant. Garnir de feuilles de basilic et servir chaud, tiède ou froid.

Buon appetito !

 A découvrir aussi : Gaspacho authentique d’Andalouse aux tomates cerises super rafraichissante pour l’été !

Blanc manger coco : voici la recette simple et infaillible !

Blanc manger coco la recette infaillible

Le blanc-manger ou blanc manger coco, connu aussi sous le nom de flan à la noix de coco, est une douceur traditionnelle des Antilles. Il est fait avec du lait de coco et de la vanille, ce qui lui donne une saveur délicieuse qui ravit les sens… C’est un dessert simple, léger et rafraîchissant, il est donc parfait pour une chaude journée d’été !

Origine du « blanc manger coco »… un nom qui semble absolument rien dire

Le blanc manger coco, communément appelé flan à la noix de coco en Europe, est une recette qui a été réinventé de nombreuses fois. D’origine perse puis médiévale, on la retrouve également dans les préparations d’autres pays, comme la Russie ou la Pologne. La recette aurait été introduite au Moyen-âge en Europe par les Arabes. D’abord salée, puis sucrée-salée, la version moderne du blanc manger coco – sucrée – se précise avec la nette distinction entre mets salés et sucrés.

Bien qu’il ne puise pas du tout son origine dans les cuisines créoles, il est inconcevable aujourd’hui de prétendre faire de la cuisine antillaise sans réaliser ce dessert.

Découvrons à présent la recette !

Voici la recette infaillible du blanc manger coco ou flan aux noix de coco

Je vais vous proposer deux versions qui toutes deux sont rapide à préparer et aussi délicieuses.

Recette #1

Ingrédients :

  • 40 cl de lait de coco
  • 20 cl de lait concentré non sucré
  • 3 feuilles de gélatine
  • 1/2 cuillère à café de vanille en poudre
  • 100 g de sucre en poudre

Préparation : pour 4 personnes 

Etape 1 : Placez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide afin de les faire ramollir.

Etape 2 : Versez le lait de coco, le lait concentré non sucré et le sucre dans une casserole. Portez à ébullition. Lorsque le sucre est bien fondu, retirez la casserole du feu. Égouttez les feuilles de gélatine et ajoutez-les dans la préparation. Fouettez énergiquement. Ajoutez également la vanille en poudre.

Etape 3 : Répartissez la préparation dans des verres individuellement ou sur d’autre type de moules tel que les moules en silicone. Placez ensuite 4 heures au réfrigérateur avant de les déguster.

Astuces gourmandes : Pour une touche personnelle, vous pouvez accompagner les bocaux de quelques fruits frais avant de les servir (framboises, fraises, mangue…). Il est également possible de les servir avec un coulis de fruits rouges ou encore du caramel au beurre salé. Si vous aimez la noix de coco vous pouvez rajouter de la coco râpée dans la préparation.

Recette #2

Vous pouvez procéder par la méthode dite originale (recette #1) où vous faites tout vous-même du début à la fin, ou vous pouvez opter pour la préparation en poudre pour blanc manger coco qui vous fera gagner du temps avec un résultat tout aussi délicieux !

Ingrédients :

Voir aussi
asperges sauce hollandaise
  • 1 sachet en poudre pour blanc manger coco
  • 500 ml de lait concentré non sucré
  • 2 cuillères à café de noix de coco râpée
  • 1/2 c. à café de vanille en poudre

Préparation : Pour 4 Personnes

Etape 1 : Dans une casserole, versez le contenu du sachet dans 500 ml de lait. Cuire à feu doux.

Etape 2 : Ajoutez la vanille en poudre. Remuer constamment. Maintenir à feu doux.

Etape 3 : Aux premiers bouillons, sortir du feu. verser dans un plat ou un moule (esthétique!). Puis laisser refroidir à température ambiante et placer pendant 4 heures au réfrigérateur .

Etape 4 : Après les 4 heures saupoudrez de noix de coco râpée, c’est prêt !

Bon apeti !

A découvrir aussi : Flan à la fleur d’oranger – Mehallabieh

Gaspacho authentique d’Andalousie aux tomates cerises super rafraichissant pour l’été !

Gaspacho aux tomates cerises

Le gaspacho est la soupe espagnole traditionnelle composée de légumes frais, d’eau, d’huile d’olive et de pain. Cette soupe populaire constitue un excellent repas pour l’été car elle est facile à préparer et rafraîchit le corps.

Un petit cours d’histoire…

Le gaspacho est né dans l’éternelle Al-Andalus au 8ème siècle. La recette originale ne comportait pas de légumes et se composait uniquement d’eau, d’huile et de vinaigre, même si parfois des amandes ou de l’ail étaient ajoutés.

La boisson continue d’être liée à la Méditerranée et à l’Andalousie, mais ce n’est qu’au XVIe siècle, avec l’arrivée en Amérique, que l’on commence à ajouter des produits de l’autre côté de l’Atlantique, comme les poivrons et les tomates, qui lui donnent sa saveur unique.

Les ouvriers de l’époque buvaient du gaspacho pour supporter les longues journées de travail, d’abord dans les champs, puis dans les usines.

Au 19e siècle, il a commencé à devenir populaire auprès de la bourgeoisie, qui y a ajouté les célèbres « morceaux » de légumes.

D’où vient le gaspacho ? Le gaspacho est originaire d’Andalousie et, plus précisément, des anciens paysans et journaliers, qui utilisaient le pain sec des jours précédents, le trempaient dans l’eau et le pressaient à la main, en le mélangeant avec des tomates également pressées à la main, de l’ail écrasé dans un mortier, du sel, de l’huile, du vinaigre et, s’ils en avaient sous la main, un peu d’huile d’olive et du vinaigre.

Comment est né le gaspacho de tomates ?

L’origine du gaspacho remonte aux paysans et à leur besoin de tirer le meilleur parti d’une nourriture rare. Ces repas pouvaient être préparés avec n’importe quel ingrédient car les résultats étaient dans le mélange. Parmi les ingrédients courants du gaspacho, deux sont très importants : les tomates et les poivrons.

Comment faisait-on le gaspacho dans le temps ?

Dans les temps anciens, cet aliment était en fait basé sur du pain sec vieux de plusieurs jours, trempé dans l’eau et pressé à la main. On ajoute ensuite des tomates, qui sont également pressées à la main.

Recette Gaspacho d’Andalouse aux tomates cerises super rafraichissant pour l’été

Les ingrédients :

  • 1 kg de tomate cerise très mûre
  • 50 g de poivron vert
  • 40 g d’oignon
  • 70 g de concombre
  • 1 gousse d’ail
  • 1 tranche de pain
  • 20-30 g de vinaigre
  • 50-100 g huiles d’olive extra vierge
  • Sel, poivre
  • Piment (selon le goût!)
  • Quelques feuilles de basilic frais (facultatif)

                                                                                         

Préparation :

Coupez les légumes en morceaux et mettez-les dans le mixeur. N’oubliez pas le piment pour ceux qui en veulent !

Ajoutez le pain et mixez à nouveau.

Assaisonnez la mixture avec du sel, du poivre, l’huile d’olive et le vinaigre. Laissez reposer dans un endroit frais pendant au moins 2 heures.

Découper en petits dés poivrons et concombre restants ainsi que les oignons (facultatif)

Voir aussi
Boulettes de viande turques -Turquie Köfte- kofte

Disperser le basilic haché sur la soupe.

A servir frais ou avec des glaçons !

Buena degustación !

Variantes du gaspacho

Il existe de nombreuses versions du gazpacho mais les plus célèbres sont le gazpacho andalou et le gazpacho algarvien.

Le gaspacho andalou ressemble un peu au salmorejo. Il existe également le gaspacho estremadurien, le gaspacho alentejano du Portugal, qui sont tous deux similaires.

A découvrir aussi : Tapenade aux tomates séchées et au basilic

Tiramisu aux spéculoos : voici comment le réaliser vous-même !

Tiramisu aux spéculoos

Né vers 1960, Le tiramisu, est un classique de la pâtisserie italienne. Il est fait à base de crème sucrée, d’expresso (café fort et serré) et de biscuits.

Ces ingrédients sont préparés séparément et superposés généralement en quatre couches (deux couches de crème et deux couches de biscuits).

Aujourd’hui c’est l’un des desserts les plus appréciés au monde, mais aussi l’un des plus revisité.

Tiramisu est un mot d’origine italienne « tirami sù » qui veut dire « remonte-moi le moral » ou « tire-moi vers le haut ».

On raconte qu’à la fin du XVIème siècle, la véritable recette du tiramisu a été inventée en Toscane en raison de la visite du grand-duc de Toscane Cosme III de Médicis. Ce dernier a tellement aimé ce dessert italien qu’il l’a partagé dans toutes les régions d’Italie. Au XVIIIème siècle, ce dessert italien commence à dépasser les frontières de l’Italie.

Il existe plusieurs recettes de Tiramisu.

Des recettes dites traditionnelles, plus simples, mais tout aussi délicieuses et des recettes modernes qui donnent des résultats tout à fait spectaculaires.

Il existe tellement de versions différentes du tiramisu. Chaque chef a sa propre recette secrète, mais la meilleure reste la version classique. L’avantage de ce dessert est qu’il peut être mangé chaud ou froid, au petit-déjeuner ou après le dîner, mais aussi à l’heure du thé pour les adultes.

Avant de vous partager la recette du tiramisu aux spéculoos dont on raffole tous, passons en revue la recette dite « originale » du tiramisu.

Recette traditionnelle made in Italie du tiramisu

Recette pour 4 personnes

Les ingrédients

  • 100 g le sucre
  • 250 g le mascarpone
  • 3 tasses de café fort (expresso)
  • 1 Cuillère à soupe d’alcool (Amaretto, Rhum ou Marsala),
  • 24 biscuits à cuillère (ou biscuits boudoirs),
  • 2 c. à s. de poudre de cacao
  • 3 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • Beurre (pour le moule)

Préparation :

Pour la préparation nous aurons besoin d’une moule, de préférence de forme rectangulaire.

Etape 1 : la crème

Beurrer un moule rectangulaire de taille moyenne. Préparez 4 tasses de café très fort.

Séparez les blancs des jaunes. Fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre (ordinaire et vanille) jusqu’à ce que le mélange devienne blanc. Ajouter le mascarpone. Fouetter les blancs d’œufs, puis les incorporer au mélange.

Etape 2 : les biscuits

Trempez les biscuits dans le café froid pour les ramollir. Ensuite les étaler dans la moule en prenant soin de bien les aligner côte à côte.

Etalez la moitié du mélange de mascarpone sur les biscuits. Répéter l’opération avec d’autres biscuits trempés et le reste de la mascarpone. A chaque étape étaler votre mascarpone l’aide d’une spatule, cela permettra un étalage homogène et lisser les imperfections éventuelles.

Laissez reposez au frais dans le réfrigérateur au moins 12 heures.

Avant de servir, saupoudrez votre tiramisu de poudre de cacao à l’aide d’une petite passoire à thé.

Passons aux choses sérieuses, celle que nous attendons tous…

Tiramisu aux spéculoos

Cette recette de Tiramisu n’est pas seulement délicieuse, elle a aussi un goût incroyable ! Facile à réaliser, cette délicieuse version est le préféré de toute la famille et ne manquera pas d’impressionner vos invités lors d’une fête ou d’une cérémonie.

Ingrédients

  • 1 tasse de café noir (expresso)
  • cuillère à soupe d’amaretto ou de rhum ou du lait
  • 3 œufs
  • 100g de sucre
  • 250g mascarpone Galbani
  • Une pincée de sel
  • 25 spéculoos

Optionnel :

biscuits cuillères, des boudoirs ou même des morceaux de cake

Préparation :

Voir aussi
milkshake lait pastèque coco

Etape 1 : Préparez une tasse de café et laissez-la refroidir. Une fois froid, vous pouvez rajouter au café noir une cuillère à soupe d’amaretto ou de rhum ou de lait (selon votre choix).

Etape 2 : tremper vos biscuits dans le mélange de votre choix.

Etape 3 : séparez les blancs des jaunes d’œufs. Dans un bol, fouettez énergiquement à l’aide d’un fouet les jaunes avec les deux sucres jusqu’à ce que la préparation blanchisse.

Etape 4 : Ajoutez le mascarpone Galbani au mélange et continuez à battre pour obtenir une crème bien homogène et légère.

Etape 5 : Dans un autre saladier, montez les blancs d’œuf en neige jusqu’à l’obtention d’une texture ferme en rajoutant une pincée de sel. Incorporez délicatement les blancs en neige et la préparation à base de mascarpone Galbani.

Dressage

Nappez le fond de quelques pots avec cette crème ou mousse au mascarpone puis trempez les spéculoos dans le café noir ou le liquide de votre choix avant de les émietter sur la crème.

Recouvrez-les à nouveau d’une couche de crème ou de mousse et répétez l’opération une seconde fois.

Laissez prendre 12 heures au réfrigérateur. Avant de servir, saupoudrez de cacao votre tiramisu spéculoos en utilisant une petite passoire à thé.

Astuce :

En plus des ingrédients de la recette, vous pouvez ajouter vos ingrédients préférés comme le sirop de café, la poudre de cacao et la sauce caramel. Nous aimons ajouter des noix concassées pour donner une touche croquante à ce gâteau !

Pour les enfants, saupoudrez tout le gâteau de vermicelles au chocolat. Mieux encore, avec des perles colorées ou des étoiles en sucre joliment placées sur le dessus !

Buon appetito !

Venise

5 recettes de fougasse faciles et rapides à faire à la maison en entrée ou apéro

Fougasse rapide et facile à faire pour toute occasion

Qu’est-ce que la fougasse ?

La fougasse ou fougace est un pain typique de la Provence. C’est un pain plat, sculpté lors de la préparation pour former plusieurs branches. La fougasse est fait à base de farine de blé, de levure boulanger et d’huile d’olive. Généralement salé, elle permettait à l’origine au boulanger de tester le four à bois afin de vérifier qu’il était à la bonne température avant d’enfourner son pain. Du coup elle (la fougasse) servait de casse-croûte matinal pour les apprentis boulangers (rien ne se perd :)). Vous pouvez également retrouver dans les Alpes du Sud-Est de la France la fougasse sucrée et briochée, une spécialité de la région !

La fougasse se déguste à tout moment et à toutes les occasion.

Quelle est son origine ?

La fougasse est un pain dont les origines remontent à l’époque romaine.

Le mot « fougasse » vient du latin « panis focacius » (« focus » étant le feu et « focacium » le pain cuit sous la cendre) qui a donné fogatza en Occitan. Nous le retrouvons aux quatre coins de l’Europe jusqu’à l’Italie où elle s’appelle focaccia ! Devenu au fil des temps une spécialité dans la gastronomie français, la fougasse peut être garnie de n’importe quoi, d’un simple frottement d’herbes à des garnitures plus élaborées. Il existe une extrême diversité de ce pain provençal, chaque région, chaque ville voir même chaque famille ayant sa propre recette.

Quelle farine pour un fougasse réussie ?

En France, il existe 6 types de farine : T45, T55, T65, T80, T110, T150. Lorsque le meunier utilise le cœur de l’amande farineuse, la farine sera de type 45. S’il utilise le cœur de l’amande et la périphérie limitrophe au cœur, nous obtenons une T55. Plus on s’écarte vers l’extrémité, plus on monte dans les types.

Pour la fougasse nature, et toute celle garnie ou fourrée de divers ingrédients (olives, gratons, lardons, fromage, tomate, champignons, herbes de province, etc…) la farine de type T45 et la T55 sont conseillées.

1. La recette de la fougasse nature

Ingrédients

  • 750 g de farine de blé
  • 100 g d’huile d’olive
  • 20 g de levure boulangère
  • 2 g de sel

Préparation

  1. Dans un saladier, délayez la levure fraîche avec quelques cuillères à soupe d’eau tiède. Ajoutez la farine et le sel, versez délicatement l’huile d’olive et pétrissez pour obtenir une boule de pâte homogène.
  2. Couvrez la pâte d’un linge propre et laissez gonfler pendant 1 heure dans un endroit aéré et chaud.
  3. Divisez la pâte en 4 pâtons. Aplatissez chaque pâton au rouleau pour obtenir une forme ovale et inciser au couteau, tirer un peu sur la pâte pour augmenter la largeur des entailles. Déposez les fougasses sur une plaque allant au four, recouvrez-les d’un linge légèrement humide et laissez gonfler à nouveau 1 heure dans un endroit aéré et chaud.
  4. Préchauffez le four à 200°C. Badigeonnez les fougasses d’huile d’olive et enfournez 15 à 20 minutes.

Pour la cuisson de la fougasse au thermomix : Préchauffez le four à 220°C pendant ce temps et cuire 20min par la suite, vous pouvez aussi utiliser un thermomix. Et oui ! Les temps ont changé : La Fougasse 2.0

La fougasse peut se manger chaude ou froide, pour l’apéro ou en entrée avec une bonne salade.

Continuons avec cette douce farandole de fougasses qui illuminera vos papilles….

Quelques recettes garnies

La fougasse est extrêmement facile à faire à la maison, car il ne nécessite aucun savoir-faire particulier. Aussi sa préparation est assez simple. Il existe mille et une façons de préparer ce produit régional.

Les ingrédients qui serviront à agrémenter la fougasse peuvent être soit mélangés à la préparation soit déposés à la surface du pain avant cuisson.

2. La fougasse aux lardons

Temps de préparation : 30 minutes Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients (4 personnes):

  • 25O gr de farine type T55
  • 12gr de levure fraîche de boulanger
  • 15cl d’eau tiède
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Une pincée de sucre
  • Une demi-cuillère à café de sel
  • 120gr de lardons
  • 1 poignée de gruyère râpé (facultatif)
  • Quelques herbes de Provence

1ière  étape : préparation de la pâte avec les lardons

Coupez le lard en lardons, plus de la moitié ira dans votre mélange. Renversez la levure dans un bol avec 5 cl d’eau tiède. Laisser reposer 15 minutes environ

Dans un grand saladier, incorporer ce mélange à la farine la farine.

A cela rajouter les deux cuillères à soupe d’huile d’olive, et le sel. Pétrissez bien jusquà obtenir une pâte qui ne colle pas.

Faire une boule avec la pâte obtenue et couvrir d’un torchon, laisser lever une heure à l’abri des courants d’air.

2ième  étape : pour la garniture

Étalez la pâte, tout en l’aplanissant sur une plaque à pâtisserie farinée.  

Travaillez-la rapidement puis séparez-la en 2 pâtons

Parsemez chaque portion de lardons et refermez la fougasse (comme pour un chausson aux pommes ou une calzone)

Ciselé avec un couteau votre préparation, huilez la surface de la fougasse à l’aide d’un pinceau.

Enfournez pour 15 à 20 minutes dans le four à 200 degrés que vous aurez allumé au préalable 5 minutes avant. Penser à mettre un petit bol d’eau à côté de la fougasse Surveiller la cuisson, sortez la fougasse, laissé reposer 5 minutes.

3. La fougasse aux grattons

Autrefois, à Uzès (et certainement ailleurs), quand on tuait le cochon, les grattons qui étaient des résidus grillés de graisse et de viande, étaient réservés à la confection des fougasses.

La recette de la fougasse aux lardons est semblable à celle avec les grattons (porc, oie, poulet ou canard). Il vous suffit juste de remplacer l’un avec l’autre !

Libre choix de rajouter des herbes de Provence, de l’oignon, ou du fromage !

Servez tiède ou froid. Bonne dégustation !

4. La fougasse aux olives

Ingredients

  • 500g de farine de blé
  • 5 à 10 cl de lait
  • 20g ou 1 sachet de levure de boulanger déshydratée.
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de poivre
  • 20 à 25 cl d’eau tiède

Garniture :

  • 4 cuillères à soupe d’olives vertes ou noires dénoyautées

1ère étape : preparation de la pate à pain

Réalisez votre pâte à pain en mélangeant la farine avec la levure soit 20g ou 1 sachet de levure de boulangerie déshydratée.

Voir aussi
Muhalabieh-Mehaallabieh-flan-fleur d'oranger-Liban-cuisine libanaise

Salez, poivrez.

Ajoutez le lait, l’huile, puis l’eau tiède et mélangez en tournant afin d’obtenir une pâte homogène.

Recouvrez le bol d’un linge propre et laissez lever la pâte 2 h dans un endroit tiède.

2ième étape : pour la garniture

  • Reprenez vôtre pâte et pétrissez-la afin de chasser l’air qui s’y est introduit pendant la levée
  • Hachez grossièrement les olives dénoyautées
  • Roulez la pâte très souplement pour former un pain
  • Insérez les morceaux d’olives
  • Faites des incisions latérales à la fougasse à l’aide d’un couteau ou d’un ciseau en espaçant bien les entailles (sinon elles vont se refermer à la cuisson)
  • Enfournez 10 à 15 minutes à four chaud 220°C et c’est prêt ! Bouan appetit qu’agas !

Conseil pratique : Au moment d’enfourner les fougasses, vous pouvez les enduire d’un peu d’huile d’olive parsemée d’une pincée d’herbes de Provence.

Dans certaines recettes, l’olive est rajoutée au moment de la préparation de la pâte.

5. Connaissez-vous la fougasse d’Aigues-mortes ?

La fougasse d’Aigue-Mortes est une brioche moëlleuse parfumée à la fleur d’oranger et saupoudrée de sucre. Véritable emblème de la cité médiévale, on la trouve sur de nombreux marchés du Gard et de l’Hérault.

Jadis, on fabriquait cette pâtisserie au moment de Noël. En effet, la fougasse appartient aux premières pâtisseries à base levée. Traditionnellement, la confection de la fougasse au sucre à Aigues-Mortes était réservée à la période de Noël et se plaçait au sein des treize desserts.

La fougasse d’Aigue-Mortes est aussi appelée fougassette de Grasse. Dans le dialecte occitan la fougasse a gardé le terme fouace ou fouasse pour désigner ce gâteau. …… Mais avant voyons ensemble quelle farine choisir pour une bonne fougasse comme on les aime !

Bonus : profitons-en pour vous faire découvrir un restaurant montpelliérain

Située dans la ville de Montpelier, nous vous invitons à découvrir cet endroit où l’on peut déguster en toute convivialité la fougasse aux multiples choix !

Mieux qu’un simple restaurant de mets et vins, on y passe des soirées découvertes où quelques vignerons bien choisis vont vous faire découvrir et déguster le produit de leur dur labeur. Le tout accompagné tout au long de la soirée, par de bonnes petites choses à déguster.

Seul(e), en amoureux ou entre amis, vous passerez une excellente soirée !

Adresse : 148 Rue de Galata, 34000 Montpellier

Regardez le site internet du Trinque Fougasse (non sponsorisé).

Pavlova aux fruits facile et rapide à faire

LES MEILLEURS INGREDIENTS POUR UNE RECETTE DE PAVLOVA RAPIDE ET FACILE A FAIRE A LA MAISON

L’été s’annonce chaud ! Quel meilleur moyen de se rafraîchir qu’avec un dessert frais et fruité ? La Pavlova vous conviendra parfaitement !

Faite à base de meringue (blanc d’œuf), de crème chantilly (ou crème fouettée) et de fruits, la pavlova est un dessert simple et élégant, à la fois léger à l’intérieur et délicatement croustillant à l’extérieur.

Ce délice incommensurable a conquis les palais du monde entier en raison de son extrême simplicité.

Délicieux et éphémère… La Pavlova a réussi à captiver nos cœurs !

Origine de la Pavlova

Il était une fois…La Pavlova « le dessert »

L’histoire de la Pavlova aurait débuté en 1926. Selon le biographe Keith Mooney, c’est un jeune pâtissier de Wellington fou d’amour pour la ballerine russe Anna Pavlova qui aurait élaboré la première Pavlova en Nouvelle-Zélande, la meringue étant aussi légère que le tutu de la danseuse.

Pour certains, c’est un dessert « kiwi » (Néo-Zélandais), pour d’autres, un dessert australien et il y a même une dispute entre les deux pays ! Pour moi, ce n’est pas vraiment important. Je fais le choix de la version romantique : mon dessert d’été préféré inspirée par une histoire d’amour !

Anne Pavlova « la danseuse » !

Première étoile du ballet Impérial Russe et des ballets Russes de Serge Diaghilev. Anne Pavlova fut l’une des premières ballerines à parcourir le monde avec sa propre compagnie de ballet, ses voyages la conduisirent dans des contrées lointaines notamment en Australie et en Nouvelle Zélande durant l’année 1926.

Quels ingrédients pour réussir la Pavlova ?

La Pavlova est devenu un gâteau traditionnel russe qui a retrouvé récemment ses lettres de noblesse. Ce qui me plaît dans cet entremets, c’est l’alliance des différentes textures : une meringue Suisse fine et légère craquant sous la dent, surmontée d’une crème Chantilly (ou de crème glacée) onctueuse et d’un mariage de fruits frais (ananas, kiwi, mangue, fruits rouges, fruits exotiques de la passion) et coco qui vient apporter de la fraîcheur. Un entremets pour faire voyager…

Quelles sont les différentes meringues pour la recette de Pavlova ?

Il existe trois sortes de meringues pour des utilisations bien différentes : la française, la suisse et l’italienne. Que vous optiez pour l’une ou l’autre, la quantité de sucre est toujours environ deux fois supérieure à celle des blancs d’œufs.

Meringue française. On la cuit pour faire des coques sèches et croquantes qui fondent dans la bouche. …

Meringue italienne. Sa préparation est un peu plus délicate que la meringue française. …

Meringue suisse. On la cuit comme la meringue française mais on obtient une texture moins friable.

Comment conserver la meringue pour la Pavlova ?

Une fois vos meringues cuites, la meringue italienne doit être consommée rapidement, les meringues françaises et suisses se conservent jusqu’à deux semaines dans un endroit sec à l’abri de la lumière. Rangez-les ensuite délicatement dans une boîte hermétique ou une boîte à gâteaux en fer blanc est recommandée pour une bonne conservation. Stockez la boîte à température ambiante jusqu’au moment de la dégustation. Vos meringues resteront bien sèches.

Peut-on congeler des meringues ?

Oui, vous pouvez congeler des meringues pendant environ 3 mois. Cela s’applique à toutes les variétés de meringue, y compris les meringues françaises, italiennes et suisses. Si vous trouvez que les meringues sont trop molles dans le four, il faut l’entrouvrir pour laisser échapper l’humidité présente dans les meringues. Si elles sont trop molles, elles ne peuvent pas être congelées correctement à cause de la présence d’eau.

Combien de temps peut-on préparer la Pavlova à l’avance ? (Conservation de la Pavlova toute faite)

Il s’agit ici de la pavlova toute faite et garnie. Il n’y a pas vraiment de règles qui s’appliqueraient à la conservation de la Pavlova, veillez donc à utiliser des ingrédients frais.

Autrement dit, si vous voulez profiter de votre Pavlova plus longtemps, une fois prête, il est conseillé de la mettre au réfrigérateur (un jour maxi) ou à l’air libre à l’abri de la chaleur (30 minutes maxi).

Recette de la Pavlova aux fruits

Les ingrédients

  • 4 blancs d’œufs (pour qu’ils montent bien gardez-les à température ambiante au moins 1h avant utilisation)
  • 1 grosse pincée de sel
  • 130 g sucre en poudre
  • 1 cuillère à café de jus de citron
  • 80 g de sucre glace
  • 4 g de maïzena/fécule de maïs (à peine une cuillère à café)
  • 250 g de fruits (framboise, fraises, groseille, cassis, mûre, airelles, voir fruits de la passion…) dont une bonne partie en framboises
  • Zeste d’un demi-citron vert
  • Crème Chantilly
  • 220 g de crème liquide entière froide
  • Vanille (0,5 gousse grattée ou concentrée ou poudre…)

Le matériel nécessaire à cette recette

  • Un robot pâtissier sur socle avec son fouet ou un batteur électrique
  • Une Maryse
  • Des « culs de poule »
  • Un fouet

Optionnel : un cercle à mousse

  • Une passoire ou tamis
  • Feuille de papier sulfurisé ou une toile de cuisson « Silpat »
  • Une à plusieurs poches à douille
  • Un zesteur/râpe
  • Douille inox unie Ø 10 mm
  • Une spatule souple type « Maryse »
  • Une spatule coudée

Préparation Pavlova

Etape 1 : la préparation de la meringue

Pour faire une meringue, il faut d’abord battre les blancs d’œufs tempérés en neige, puis ajouter progressivement le sucre en poudre, le sel, le jus de citron ou le vinaigre de cidre (au choix).

Battre le tout jusqu’à avoir une meringue assez ferme et que vous ne sentiez plus le sucre semoule sous les dents.

Tamiser le sucre glace avec la maïzena. Mélanger délicatement avec une Maryse.

Mettre la meringue dans une poche à douille et pocher sur une feuille de papier sulfurisé ou une toile de cuisson « Silpat ». Pour l’empochement de votre meringue laissez parler votre créativité. De façon générale on fait des cercles le but étant de laisser un vide au milieu pour la crème chantilly. Ou pas ! D’autre n’en laisse pas et mette la chantilly par-dessus. Vous pouvez donner la taille que vous voulez à votre meringue, petite, moyenne ou en une seule grande part c’est à vous de voir !

Faire cuire la meringue à environ 95 °C chaleur tournante durant environ 1 h. Puis laisser à température ambiante pendant environ une heure. Le résultat final sera une meringue légère et moelleuse sur le dessus, avec une base croustillante qui ravira vos papilles.

NB : Le temps de cuisson de votre meringue dépend de sa taille, ne l’oubliez pas (de 1 h 15 à 3 h…).

Comment reconnaitre une meringue cuite ?

Une meringue est délicate raison pour laquelle elle a besoin d’une touche de douceur. C’est pourquoi nous vous recommandons de la cuire à feu doux et plus longtemps, afin qu’elle devienne moins collante, plus sèche et plus croquante à l’extérieur.

Une meringue est cuite lorsqu’elle peut être retirée du papier sulfuré sans difficulté – si vous avez du mal, faites-les cuire un peu plus longtemps.

Voir aussi
Russie bortsch soupe aux choux

Etape 2 : Chantilly ou crème fouettée pour la Pavlova

Placez le bol, le fouet au réfrigérateur pendant quinze minutes environ.

Récupérez votre bol du réfrigérateur, versez-y la crème liquide froide, du sucre en poudre, la vanille et fouettez jusqu’à obtenir une crème moelleuse et légère. Optionnel : pour faire tenir votre crème fouettée plus longtemps vous pouvez rajouter de la mascarpone à la crème liquide avant de commencer à fouetter.

Etape 3 : Préparation des fruits

  1. Lavez et séchez bien les fruits.
  2. Réservez-les au frais

Optionnel : Écrasez environ 1/4 fruits rouges (en particulier les framboises et fraises) afin de faire une purée (avec une fourchette ou presse-purée), ajoutez le sucre, la vanille, les zestes de citron vert, un peu de jus de citron vert et mélangez à nouveau. Ajoutez le reste de fruits, mélangez délicatement avec le coulis de fruits précédemment obtenu. 

Etape 4 : Dressage de la Pavlova

On termine ce dessert en recouvrant ou remplissant (en fonction de la forme de votre meringue) votre/vos meringue(s) de crème fouettée.

Ensuite garnissez avec les fruits comme bon vous semble.

Zester (ou râper) un peu de citron vert (l’envellope) et décorer éventuellement avec des petites meringues.

Réserver au frais en attendant la consommation.      

Bonne dégustation !! enjoy your meal !

Vous avez maintenant la recette magique pour préparer une Pavlova réussie !

N’hésitez pas à partager ces recettes avec vos amis et collègues !

  A découvrir aussi : La recette originale et facile des crêpes bretonnes

Tzatziki – La recette originale grecque

recette grecque tzatziki

 

Voici la recette parfaite pour les dip entre amis, pour accompagner vos barbecues: bref, une recette simple, facile, rapide, à partager entre copains!

Quel type de yaourt?

 Le yaourt est généralement de chèvre ou de mouton et il est filtré.

Tzatziki sans lactose

Vous pouvez utiliser de la crème fraiche végétale ou de la crème de noix de cajou. Vous en trouverez ici! 

Tzatziki sans menthe

Il vous suffit de remplacer la menthe par de l’aneth.

Que servir avec le tzatziki?

Vous pouvez préparer des petites carottes, des petits concombres coupés en longueur pour les tremper dans le dip. Les plus gourmands préfèreront les tortillas ou des petits crackers.

Vous pouvez également le présenter avec une assiette de mezze et des falafels chauds et croustillants! Un délice!

Pour ceux qui aiment la viande, le tzatziki sera parfait avec des côtelettes ou du souvlaki.

Vous pouvez aussi l’utiliser comme une vinaigrette rafraîchissante pour une salade, pour du poulet ou du saumon froid. 

Il assaisonnera parfaitement une salade de maquereau fumé et de fenouil!

INGREDIENTS

  • 2 concombres
  • de l’huile d’olive (de préférence de bonne qualité, c’est-à-dire pressée à froid)
  • un yaourt blanc crémeux (type yaourt à la grecque)
  • de l’ail écrasé
  • de la menthe
  • du jus de citron
  • un peu de sel

Composée de peu d’ingrédients, cette recette grecque est plus facile à réaliser qu’à épeler et apparaît parfois sous le nom de tzadziki ou tatziki.

Vous trouverez également du tzatziki en Turquie et à Chypre.

Epluchez un concombre, coupez-le en deux et retirez les graines. Cette étape est essentielle car les graines modifient la texture de la sauce.

Hachez-le finement (ou râpez-le) et laissez-le dans une passoire avec un peu de sel jusqu’à ce qu’il rende un peu de son jus.

Voir aussi
Recette du Bortsch

Séchez le concombre avec du papier absorbant puis incorporez un peu d’huile d’olive et 250 g de yaourt égoutté.

Assaisonnez avec une gousse d’ail écrasée et un peu d’aneth ou de feuilles de menthe hachées et un filet de jus de citron.

N’utilisez que des ingrédients très frais ! Votre mission est de bien équilibrer la douceur du yaourt, la fraîcheur du concombre et le goût relevé de l’ail et de la menthe!

Vous pouvez mettre cette sauce trente minutes au réfrigérateur mais pas plus. Le tzatziki ne se conserve pas très bien donc essayez de tout manger d’un coup! 

Bon appétit! καλή όρεξη! 

 

recette grecque tzatziki

Voir commentaire (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2022 - Tous droits réservés |  Politique de confidentialité | Mentions légales

Haut de Page